RENHOLDER

Publié le par SEB apprend à faire des films

renholder.jpg

Je trouve que ce qui est dommage avec la plupart des clips, c'est qu'ils n'ont pas d'intrigue et qu'ils ne sont qu'un enchaînement d'images. Renholder est un clip qui n'a pas d'intrigue et qui n'est qu'un enchaînement d'images.

 

Admiratif de la technique du dessin-animé depuis longtemps, un jour, logiquement, j'ai souhaité l'essayer. Pour commencer j'ai voulu faire simple et contourner plusieurs difficultés.

Je ne voulais pas avoir à synchroniser des mouvements de bouche sur des paroles. Je cherchai donc une idée de film sans personnage parlant.

Je ne voulais pas avoir à animer des mouvements trop complexes pour le novice que j'étais, comme par exemple un simple mouvement de marche. J'en vins à la conclusion que ce qui serait le plus facile, ce serait de dessiner une image, qui se transforme en une autre image, qui se transforme en une autre image, etc. En plus, cela m'évitait d'avoir à trouver une histoire, ce qui satisfaisait entièrement ma flemme ! Je décidai donc de faire un clip avec des images qui se transforment sur une musique psychédélique.

Ne voulant pas avoir à scanner mes dessins, j'achetai une tablette graphique premier prix (moins de 50 euros), et je commençai à dessiner sur photoshop.

 

Mon mode opératoire a été le suivant.

J'ai fait un premier dessin, que j'ai sauvegardé. Puis j'ai légèrement modifié ce dessin, que j'ai sauvegardé. Puis j'ai légèrement modifié ce nouveau dessin, etc. J'ai fait ainsi plus de 700 dessins.

Je les ai ensuite mis bout à bout sur Final Cut Pro, en donnant à chacun une durée de 1/6 seconde (1). Mon animation est donc de 6 images par seconde, ce qui donne ce côté saccadé. Cela peut faire penser aux dessins animés de Bill Plympton qui travaille généralement en 6 images par seconde.

 

Même si à la base je ne voulais pas me risquer à faire des mouvements ne serait-ce qu'un peu élaborés, la réalisation de ce clip m'a donné l'occasion d'en expérimenter quelques-uns. Ainsi, on peut voir un archer tirer dans l'oeil d'un T.Rex ou un batteur exploser une chauve-souris.

Une autre technique testée : la rotoscopie. Sur ma propre trombine, avant qu'elle ne se fasse décapiter par un gros diamant.

Pour conclure.

En faisant ce film, j'ai découvert les bases (de la base) du dessin animé. Ce qu'il faudra que je fasse à l'avenir, c'est apprendre à créer des mouvements un peu plus élaborés !

Je tiens à terminer ma bafouille en citant un des propos les plus flatteur que l'on m'ait jamais fait concernant mon travail. Ces paroles viennent de ma mère, qui s'est exclamée à la fin du visionnage : « On dirait vraiment que tu t'es drogué pour faire ce truc ! »

 

(1) Enfin pour être exact : 4/25 seconde (≈ 4/24 = 1/6). Le standard vidéo que j'utilise est le PAL, qui est un standard vidéo de 25 images par seconde. Si je demande au logiciel, comme c'est le cas ici, que mes photos durent 4 images, cela équivaut à demander qu'elles durent 4/25 de seconde. Suis-je clair ?

 

Commenter cet article

Annou 26/04/2011 20:21


Ça fait quelle sensation de se sortir un diamant du nez?
Sinon c'est très hypnotisant comme clip donc agréable à regarder :)


Yume 15/04/2011 22:15


Je rejoins ta mère : T'avais pris quoi ce jour là ?

Non, franchement ... Tes vidéos sont superbes, et ca me stimule vachement dans ma tête, ca me donne envie de faire ce genre de petits trucs (que je ferais pas aussi bien que toi, mais bon ...)